Publications

C'est bien là le travail le plus important de notre Association !

Depuis 2001, un grand nombre de quartiers de Cannes a fait l'objet de recherches approfondies
retraçant leur histoire particulière, rue par rue, personnage par personnage,
remontant dans le temps aussi loin que possible en dépouillant au maximum les Archives Municipales de la Ville de Cannes.

Nos adhérents reçoivent chaque trimestre un bulletin de 8 pages, retrouvez-en ICI l'historique depuis le 1er numéro

À ce jour, ce sont 16 publications "quartiers" qui ont été éditées ; en voici les couvertures et synopsis.

Le Suquet
 
43 pages
Sortie en 2000
Rééditions 2004, 2009
Notre toute première publication : le Cannes historique !
Dès l’Antiquité, les Ligures installent leur oppidum sur cette colline culminant à 66 m. Vers l’an 1080, la tour-donjon de 22 m sert de guet pour se protéger des invasions tant terrestres que maritimes. Autour de cet édifice se construit le village avec son château, l'église N.-D. du Puy, un hôpital et ses remparts appelés barris..
 
Le quartier russe
 
52 pages
Sortie en 2000
Réédition 2004
Non abrité du vent d’Est, ce quartier était surnommé la petite Sibérie. Un peu excentré, c’est celui qui fait rêver, par son exotisme, avec son église orthodoxe, et par le prestige de ses résidents. Le fondateur de ce quartier est le couple Tripet-Skrypitzine qui, dès 1850, s’installe dans la villa Alexandra qu’il a fait construire. En 1894, il est à l’origine de l’édification de l’église orthodoxe.
 
La presqu’île
 
64 pages
Sortie en 2002
Réédition 2012
Des dunes de 15 m de haut, des marais... plus tard vignes, savonnerie, poterie et belles villas princières sur un terrain encore à l’écart de la ville. Les vestiges du fort de la Croix (la Croisette...) sont démolis pour le Palm-Beach, un stade prend la place de la plus grande plantation d’agrumes du département... Que d’informations surprenantes et passionnantes à découvrir !
 
Villas et Châteaux à la Belle Époque
 
53 pages
Sortie en 2002
Réédition 2009
À la fin du XIXe siècle, somptueuses villas et petits châteaux ponctuaient les pentes de la Californie. Du château Scott évoquant un manoir écossais à l’élégance du château Louis XIII, découvrons et revivons l’histoire du château Saint-Michel, des villas Valetta, les Lotus, les Mimosas, descendons jusqu’aux Dunes... Autant de belles résidences où séjournèrent tant d’hôtes de qualité.
 
Le boulevard d’Alsace
 
57 pages
Sortie en 2003
Le hasard a voulu un jour que je rencontre dans la rue du Chevalier de Mimont une vieille dame, plus vieille que moi, propriétaire de la maison éponyme. Elle me reçut chez elle et je pus lire ses actes notariés. L’Hôtel des Gabres et la villa Nérée oubliés déjà pour la résidence Garbo. Du pont Carnot au pont des Gabres est un recueil d’archives… actualisées.
 
Les belles collines de Terrefial
 
70 pages
Sortie en 2004
Réédition 2012
A deux pas de la circulation trépidante du bd de la République, partez à la rencontre d’anciennes demeures : la Madeleine avenue Isola Bella, Kayat, Aiguebelle rue du Lys, Fiorentina, Springland av. de Vallauris, Château Ste-Anne bd d’Oxford, Domergue av. Fiesole et tant d’autres qui, en préservant la végétation luxuriante de leurs parcs, gardent leur charme d’antan.
 
Des Alsaciens à Cannes
 
71 pages
Sortie en 2004
Dès 1850, le baron de Turckheim (Strasbourg) réside à Cannes ; cette famille restera fidèle à notre cité. Puis arriveront Jean Dollfus (DMC, Mulhouse), bienfaiteur, les comtes de Pourtalès (Strasbourg), les Stoecklin père et fils (architectes, Colmar) dont de nombreuses villas sont encore visibles. Peintres et aquarellistes, Henri Zuber et Schlumberger y séjourneront aussi.
 
La rue d’Antibes
 
64 pages
Sortie en 2005
Une des plus fréquentées de Cannes, principalement dédiée à la mode.
Parcourons-la pour retrouver les anciens commerces (certains existent toujours) et évoquer les Cannois qui les ont créés (Siegl, Durif, Bouteille, Julian...). Découvrons son patrimoine immobilier, héritage d’un passé heureusement préservé : villas, immeubles bourgeois, hôtels, théâtre, cinémas...
 
Les Vallergues
 
68 pages
Sortie en 2006
Réédition 2012
Nul doute que ce fascicule ne vous soit une aide précieuse pour flâner dans ces Basses et Hautes Vallergues qui, truffées d’escaliers, de traverses, de sentes réservent bien des surprises. Jolies villas de l’avenue St-Jean, de l’avenue du Petit Juas, mais aussi modestes demeures entourées d’un jardinet, échoppes d’artisans, villa Yali... nous parlent du passé.
 
La Croisette
 
48 pages
Sortie en 2007
Jusqu’au XVIIIe siècle, l’ancien chemin royal longe le rivage depuis la chapelle de N.-D. de Bon Voyage jusqu'au cap de la Croix, puis disparaît sous les dunes. À partir de 1872, il sera appelé le boulevard de la Croisette. De somptueux hôtels remplacent les villas, les boutiques de luxe s’installent et le Festival International du Film devient le rendez-vous du monde.
 
Le Vieux Port
 
86 pages
Sortie en 2007
Que de démarches et que de ténacité a-t-il fallu aux Cannois pour obtenir l’aménagement de la plage portuaire de la baie des Catalans, si dangereuse et pourtant si fréquentée ! Revivez les péripéties de cette longue attente, découvrez l’histoire des rues du quartier : le quai St-Pierre, les rues Félix-Faure, Georges-Clémenceau… avec leurs villas, ateliers et boutiques.
 
Le quartier anglais
 
82 pages
Sortie 2008
Réédition en 2012
Il s’étend de l’avenue du Dr Picaud - au carrefour du Riou - jusqu’à l’avenue Font de Veyre. C’est avec l’arrivée de Lord Brougham à Cannes en 1834 que ce quartier va prendre un véritable essor. Des villas vont y fleurir entourées de parcs magnifiques. Le château Vallombrosa, la villa Rotschild, l’hôtel Bellevue, les villas Eléonore-Louise et Beauregard, le château Font de Veyre …
 
L’île Sainte-Marguerite
 
pages
Sortie en 2009
J’aime l’île Sainte-Marguerite parce qu’elle est belle de l’aube au crépuscule, par les nuits de pleine lune, pour sa flore, son Musée de la Mer et ses cabanons fleuris. Je l’aime pour ses criques, ses oursins et ses arapèdes, ses cigales, lapins, faisans, mulots et hérissons. Et pour tous ses secrets qu’elle n’a pas voulu dévoiler. Vous aussi, futurs lecteurs, vous ne pourrez que l’aimer.
 
La Bocca
 
88 pages
Sortie en 2009
Redécouvrez un quartier vivant, en constante évolution, riche d’un passé aussi ancien que diversifié. Usines (verrerie, aciéries du Nord), parfumeries, abattoirs... ont ponctué la vie de ses habitants : ouvriers, laitiers, horticulteurs. Parmi eux quelques noms connus : le céramiste Barol, le peintre Jean-Léon Gérôme, la famille Tuby, Maurice Chevalier...
 
L’Hôtel de Ville
 
41 pages
Réédition 2011
Quand vous aurez lu cet ouvrage écrit par un ancien membre de notre atelier, Pierre Dulbecco, la construction, l’architecture, la décoration de notre « mairie » n’auront plus aucun secret pour vous. Après avoir évoqué les différents lieux cannois qui abritèrent la maison commune, l’auteur vous convie à une visite extrêmement précise de ce chef d’œuvre néoclassique.
 
Le quartier République
 
56 pages
Sortie en 2003
Ce quartier n’a jamais été habité par les têtes couronnées mais plutôt par une population modeste et laborieuse, artisans, fermiers, couturières, repasseuses…. D’une longueur exceptionnelle, le boulevard de la République nous conduit du magnifique Pavillon des Roses, récemment restauré, au lycée Jules Ferry et bien au-delà. Cet ouvrage nous parle d’un monde qui n’existe plus.
 

==============================

Nos deux dernières publications sortent des quartiers et racontent l'histoire générale de Cannes et des Cannois pendant deux périodes qui ont marqué le siècle

100 pages
Sortie en 2012, rééditions 2013, 2014
25 €


La vie
des Cannois
à la Belle Époque

1880-1914

>>> Bon de commande documenté

  120 pages
Sortie en 2014
26 €


Cannes,
les
Années folles

1919-1929

>>> Bon de commande documenté

10 000 âmes environ en 1863, 30 000 en 1914 : la bourgade de Cannes devient ville et connaît un essor exceptionnel. Les municipalités Gazagnaire, Hibert et Capron sont confrontées à une évolution sociologique et démographique. Téléphone, électricité, postes, eau potable, écoles, hôpitaux… banques, hôtels, distractions, expositions, cafés… Cannes devient Cannes.

On s’installe dans la modernité • L’immigration italienne • Deux maires de l’époque • Les services de l’État • Les banques • L’enseignement laïc et privé • Les écoles • Le syndicat d’initiative • La presse • Et les nouvelles circulent • Un boulevard, exemple... • On inaugure le nouveau boulevard • Promenade architecturale • Le Palais de justice • La Caisse d’Épargne • Le monde ouvrier • La domesticité • La santé • La société protectrice des enfants • Les marchés • Les pêcheurs cannois • Les cueillettes • Les réclames • Une journée comme les autres • Les commerces • La chapellerie Tesi • La maison Rouff •  Un fiacre allait trottinant • Une excursion privée • Les fêtes populaires • Les Cannois au théâtre • Le casino • Cercles, cafés et restaurants • Le cinématographe • Les sports • Danger du sport à bicyclette • Clin d’œil sur la mode • Cannes à travers ses peintres • Un peintre oublié : d’Issoncourt • Cannes victime d’une catastrophe • Le trésor des Cannois • Lucien Verbié à la Bocca • Et les Cannois ? Portraits…

La guerre est finie :  État de la ville à l’armistice et la relance • Le maire à travers la presse • Attentat contre André Capron • Sur les cloches du Suquet • Polémique autour du monument aux morts • Quand l’union européenne n’existait pas • L’entente cordiale • Regards sur Cannes à travers… • Le devenir des biens allemands • Un lieu de culte au destin mouvementé • L’évolution de l’hôtellerie. Cannes terre d’accueil :  Les Russes blancs à la Bocca • De Petrograd à Cannes • Les Arméniens.  Les grandes initiatives privées :  Galeries fleuries • Funiculaire et auberge de Super-Cannes • Deux villas, un grand architecte • É. Romano, pionnier de l’aéronautique • Le palais des sports : projet non concrétisé.  Des initiatives publiques :  Le stade des Hespérides • Les écoles cannoises de culture physique • La station météo.  Les sports populaires :  Le football • Le cyclisme • La boxe.  La mode :  Le prestigieux domaine de la mode • Paul Poiret • Les tribulations du piéton • Chanel Elle s’était fait couper les cheveux.  De l’hiver à l’été :  Un train de légende • Ainsi apparaissent les touristes • Le Palm Beach.  Les sports mondains :  Le golf, l’escrime, les sports hippiques • Le tennis et Suzanne Lenglen • Les sports nautiques • Le sport automobile • Concours d’élégance automobile • Un talentueux carrossier : Brandone.  Les arts :  L’art déco dans la ville • J.-G. Domergue, peintre des élégantes • Francis Picabia.  Les distractions :  L’éloge de la sieste • Le cinéma • Les variétés : M. Chevalier, Lily Pons • Une saison à Cannes avec Madame B. • Des plaisirs de toutes natures… • Une fête de nuit à la villa Isola • Cannes en l’an 2000...

 

En cliquant sur cette ligne, vous obtiendrez un document à télécharger vous permettant de passer commande d'ouvrage(s)

 

 Retour page d'accueil 
 Publications 
 Liens